Papiers de recherche-varia

Les apories de l’aide internationale : le cas des politiques de soutien aux organisations de la société civile syrienne

Par Isabel Ruck – Depuis 2011, la Syrie est devenue l’un des premiers bénéficiaires de l’aide internationale. L’Union européenne a, à elle seule, mobilisé plus de 17 milliards d’euros dans cette crise. Cette aide a d’abord consisté à soutenir les mouvements de la société civile en 2011, avant de devenir plutôt humanitaire dès 2012…

Les révolutionnaires à l’heure du jeu : La violence et la dérision* dans l’Égypte d’aujourd’hui

Par Hamza Mahfoud – De loin, et assurément en France, depuis que l’armée et le maréchal Sissi ont pris le pouvoir, l’Égypte apparaît surtout comme une source inépuisable de nouvelles tragiques. Lorsqu’ils ne sont pas morts, les révolutionnaires jeunes et attachants du printemps de 2011 sont aujourd’hui en prison ou sur les chemins de l’exil.

Manifestations_Algérie

Du Hirak aux élections : un bilan de l’année 2019 en Algérie

Le présent rapport dresse un bilan de ce mouvement populaire dans son rapport à l’Etat, notamment aux trois institutions-clés du pouvoir en Algérie : la présidence de la République, l’armée et les services de renseignement. Mais aussi dans ses rapports aux différentes forces politiques et sociales (quel rôle ont-elles joué dans le Hirak ? Quelles pressions sont-elles susceptibles d’exercer sur le pouvoir à l’avenir pour influencer sa politique ?), au contexte économique dans lequel le mouvement populaire a vu le jour et s’est développé, à la question Amazighe que le pouvoir a cherché à instrumentaliser et enfin aux acteurs internationaux alors que les grandes puissances ont adopté une position commune consistant à ne pas s’immiscer dans les affaires intérieures de l’Algérie.

Une région pour les autres : les vertiges de l’hégémonie américaine au Moyen-Orient

Par Matthieu Rey – Nouveau « plan » de paix entre Israël et la Palestine, bombardement de figures importantes du régime iranien… Si les analystes annonçaient un déclin américain au Moyen-Orient, les premières semaines de 2020 semblent en démentir la teneur. Le président Trump, fidèle à une ligne politique extrêmement mouvante au gré de ses intérêts les plus immédiats, réaffirme par ces initiatives la centralité de l’acteur américain dans cette région…

Printemps arabe : méta-facteurs de transformation de l’ordre politique (2011-2020)

Par Julien Théron et Salam Kawakibi – Si les différentes trajectoires transitionnelles entamées par les pays du Maghreb et du Moyen-Orient depuis 2011 relèvent chacune d’un contexte profondément national, elles s’inscrivent aussi dans un mouvement régional d’émancipation ancré dans l’histoire du monde arabe. Les trajectoires qui s’y dessinent sont à la fois spécifiques et collectives, et motivent une part d’inspiration mutuelle entre pays en révolution, qui donne au printemps arabe une dimension indéniablement transculturelle et universelle.

Retour haut de page