Print Friendly, PDF & Email

Le 10 décembre 2018 est une date importante pour tous les chercheurs, linguistes, historiens, traducteurs et passionnés de la langue et civilisation arabe car c’est la date à laquelle le premier dictionnaire historique de la langue arabe est né.

Le dictionnaire historique de la langue arabe de Doha vient en effet de lancer son portail Internet. Cette première mise en ligne comprend déjà plus de 100 000 entrées, couvrant plus de 700 ans d’histoire du patrimoine linguistique arabe, jusqu’à l’an 200 AH. Le Dictionnaire s’ouvre ainsi sur les origines lointaines de la langue arabe et à l’influence et apports des autres langues telles que le sumérien, l’araméen ou le grec. Après cinq années de travail acharné pour mettre en place les bases, la méthodologie et concevoir un système numérique répondant aux difficultés propres à la langue arabe, ce premier résultat est un immense pas vers un rêve portés par les linguistes arabophones depuis de longues années.

En effet, les prémices de cette aventure ne datent pas d’hier. Quelques initiatives ont déjà été entreprises. Ainsi, c’est en 1932, au Caire, que l’Académie de la langue arabe rassembla les données sur l’évolution de la langue arabe jusqu’à l’an 300 AH, grâce notamment à la contribution de l’orientaliste allemand August Fischer (1865-1949). D’autres tentatives importantes sont également à noter, les travaux du Sheikh Abdullah al-Alayli au Liban ou le projet du dictionnaire historique tunisien qui a réussi à collecter des données sourcées sur 90 poètes de l’époque de la Jahiliya (préislamique), couvrant la période allant de 200 à 609 après J.C., ou encore les efforts de l’Union des assemblées linguistiques scientifiques arabes, qui après plusieurs séminaires, avait établi les premières et secondes sources devant servir au corpus.

Mot du Directeur de l’ACRPS pour le lancement du portail du dictionnaire historique de la langue arabe

 

Comme l’a rappelé Azmi Bichara lors de la cérémonie de lancement qui a eu lieu à Doha ce 10 décembre, sous le patronage de l’émir du Qatar, Tamim bin Hamad Al Thani, et du Arab Center for Research and Policy Studies, beaucoup de langues du monde possèdent déjà leurs propres dictionnaires historiques, mais cela a nécessité de longues années de travail. Pour la langue allemande par exemple, il a fallu un siècle et deux décennies pour éditer le premier dictionnaire historique, pour l’anglais, près de 70 ans et presque autant pour la langue française. C’est donc en 2012 que le Centre arabe de Doha a décidé de se lancer dans la réalisation de ce projet colossal. Ainsi le Centre n’est peut-être pas le porteur de la première idée, mais il est en tout cas celui qui a mis les moyens techniques, humains et scientifiques au profit d’un outil qui contribuera à une meilleure compréhension de l’histoire de la culture arabe et qui sera au service de tous les citoyens arabes et utilisateurs de cette langue.

Ce lancement est donc le premier volet d’une aventure qui sera en continuel développement car le Dictionnaire historique de la langue arabe de Doha continuera à s’enrichir, à faire l’objet d’ajouts et de modifications avec une équipe de scientifiques et chercheurs dédiés au projet. Il se veut une encyclopédie vivante, à l’image de cette langue qui a traversé des siècles d’histoire et qui grâce à cet outil moderne se tourne résolument vers l’avenir.

Pour plus d’informations sur le projet : Dictionnaire historique de la langue arabe de Doha
Pour faire une recherche dans le dictionnaire : ici