Du terrorisme écologique en Tunisie : les tensions socio-politiques au prisme des déchets

La rencontre avec Manon Moulin, modérée par Isabel Ruck, a été organisée en présentiel le mardi 31 mai 2022 à 18h30 et portait sur le thème :

Du terrorisme écologique en Tunisie : les tensions socio-politiques au prisme des déchets

Alors qu’un pétrolier a coulé le 16 avril dans le Golfe de Gabès, au large des côtes tunisiennes, le ministère de l’Environnement tunisien s’est empressé de nier toute catastrophe environnementale. Malgré leur couverture médiatique, ces désastres sont monnaie courante en Tunisie, et partout ailleurs. Instabilité climatique, incendies à répétition, fonte des glaces, montée des mers, pics de pollution, montagnes de déchets ou déforestation massive, les exemples ne manquent pas pour nous rappeler l’urgence à laquelle nous faisons face et les conséquences de notre modèle économique extractiviste et écocide. À la fois opaque et technique, le domaine détritique passe souvent inaperçu, facilement confondu avec un problème esthétique. La réalité est tout autre et se révèle, en Tunisie et notamment à Agareb, comme un véritable terrorisme écologique, impactant à la fois les populations et l’environnement.

Manon Moulin

Manon Moulin

Manon Moulin est titulaire d’un master en Études moyen-orientales de l’École normale supérieure de Lyon. Elle est actuellement secrétaire de rédaction de la revue Confluences Méditerranée (iReMMO).

couv livre terrorisme ecologiqueManon Moulin, Du terrorisme écologique en Tunisie : les tensions socio-politiques au prisme des déchets, L’Harmattan, 2022.

Retour haut de page