Webinaire 36 / Les États-Unis en Irak : de la théorie du « Nation Building » à la faillite généralisée

Dans le cadre des Webinaires du CAREP Paris, le trente-sixième épisode avec Adel Bakawan, modéré par Salam Kawakibi,  a été diffusé en direct le jeudi 18 mars à 18h30 et avait pour thème :

Les États-Unis en Irak : de la théorie du « Nation Building » à la faillite généralisée

L’occupation de l’Irak par les États-Unis d’Amérique en avril 2003 constitue une rupture radicale dans l’histoire politique de l’Irak moderne, car elle met fin à une organisation politique de l’État remontant à 1921 avec la fondation de l’Irak moderne par le major-général britannique Percy Cox. C’est à ce moment que la gestion du pays passe de la main des Sunnites, à celle de la majorité chiite. Au nom de quel idéal les États-Unis ont-ils investi des moyens matériels et symboliques aussi considérables pour envahir un pays qui était déjà à genoux depuis 1991 ? Cette intervention revient sur ce « péché originel » qui constitue aussi la genèse du chaos irakien.

Adel Bakawan

Adel Bakawan est directeur du département Recherche à l’Institut de recherche et d’études Méditerranée Moyen-Orient (iReMMO), directeur du Centre de sociologie de l’Irak (université de Soran, Irak) et chercheur associé au programme « Turquie et Moyen-Orient » de l’Institut français des relations internationales, ainsi qu’au Centre d’analyse et d’intervention sociologiques (EHESS) et au CAREP Paris. Il est également chargé de cours à l’université d’Évry depuis 2011. Ses thèmes de recherche portent sur le nationalisme, l’islamisme, le djihadisme et la construction de l’État. Il a publié de nombreux ouvrages dont : L’impossible État irakien, L’Harmattan, 2019.

Retour haut de page