Webinaire 60 / Aux origines du conflit syrien : idéologies agraires, insécurité humaine et environnementale

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

Dans le cadre des Webinaires du CAREP Paris, le soixantième épisode avec Marwa Daoudy, modéré par Isabel Ruck, a été diffusé en direct le mardi 16 novembre 2021 à 18h30 et avait pour thème :

Aux origines du conflit syrien : idéologies agraires, insécurité humaine et environnementale

Le changement climatique est-il la cause du soulèvement syrien ? Si certains décideurs politiques et universitaires ont fait de cette question une affirmation, Marwa Daoudy revient dans ce webinaire sur les limites de ce discours. Son approche, basée essentiellement sur des sources syriennes souvent ignorées du débat public en matière de sécurité humaine et d’insécurité climatique, montre que le changement climatique est un facteur amplifiant la responsabilité des politiques agricoles et hydriques non-durables du régime syrien. Selon elle, ce n’est pas la sécheresse des années 1990 et 2000 qui a conduit au déplacement des populations de la Jazira et au soulèvement populaire, mais les mauvaises politiques gouvernementales en matière de gestion des ressources hydriques et agricoles qui ont exacerbé les inégalités et la pauvreté et qui ont miné la légitimité du pouvoir de l’intérieur.

Marwa Daoudy

Marwa Daoudy

Marwa Daoudy est professeure associée en relations internationales et détentrice de la chaire en Études du monde arabe à la Edmund A. Walsh School of Foreign Service de l’Université de Georgetown (États-Unis). Son second livre, intitulé The Origins of the Syrian Conflict: Climate Change and Human Security  (Cambridge University Press, 2020) a obtenu le Prix Sprout 2021 de l’International Studies Association (ISA), accordé aux meilleurs ouvrages sur les questions environnementales. Son premier livre, Le Partage des Eaux : Négociation, Sécurité et Asymétrie des Pouvoirs (CNRS-Editions) a obtenu le Prix Lémonon (2005) de l’Académie des sciences morales et politiques (Académie Française). 

Retour haut de page