Nos publications

Veuillez trouver nos dernières publications ci-dessous :

Manifestations_Algérie

Du Hirak aux élections : un bilan de l’année 2019 en Algérie

Le présent rapport dresse un bilan de ce mouvement populaire dans son rapport à l’Etat, notamment aux trois institutions-clés du pouvoir en Algérie : la présidence de la République, l’armée et les services de renseignement. Mais aussi dans ses rapports aux différentes forces politiques et sociales (quel rôle ont-elles joué dans le Hirak ? Quelles pressions sont-elles susceptibles d’exercer sur le pouvoir à l’avenir pour influencer sa politique ?), au contexte économique dans lequel le mouvement populaire a vu le jour et s’est développé, à la question Amazighe que le pouvoir a cherché à instrumentaliser et enfin aux acteurs internationaux alors que les grandes puissances ont adopté une position commune consistant à ne pas s’immiscer dans les affaires intérieures de l’Algérie.
ill. Abd al-Rahman III reçoit des ambassadeurs

Des textes religieux à la pensée islamique moderne : la difficile application d’une lecture...

Conformément aux convictions de nombreux croyants musulmans, pour qui l’islam est la source des lois, les dispositions législatives islamiques ont été intégrées aux systèmes juridiques de la majorité des États musulmans. Ces dispositions régissent, non seulement les relations entre croyants, mais aussi entre croyants et non-croyants.

Une région pour les autres : les vertiges de l’hégémonie américaine au Moyen-Orient

Nouveau « plan » de paix entre Israël et la Palestine, bombardement de figures importantes du régime iranien… Si les analystes annonçaient un déclin américain au Moyen-Orient, les premières semaines de 2020 semblent en démentir la teneur. Le président Trump, fidèle à une ligne politique extrêmement mouvante au gré de ses intérêts les plus immédiats, réaffirme par ces initiatives la centralité de l’acteur américain dans cette région...

Printemps arabe : méta-facteurs de transformation de l’ordre politique (2011-2020)

Si les différentes trajectoires transitionnelles entamées par les pays du Maghreb et du Moyen-Orient depuis 2011 relèvent chacune d’un contexte profondément national, elles s’inscrivent aussi dans un mouvement régional d’émancipation ancré dans l’histoire du monde arabe. Les trajectoires qui s’y dessinent sont à la fois spécifiques et collectives, et motivent une part d’inspiration mutuelle entre pays en révolution, qui donne au printemps arabe une dimension indéniablement transculturelle et universelle.

Sionisme, exil et territorialisation : à propos de quelques réflexions de Karl Kraus

Les historiens anglo-saxons qui, depuis une quarantaine d’années, ont étudié la formation des nations dans le monde contemporain (en particulier Ernst Gellner, Benedict Anderson et Eric Hobsbawm), s’accordent pour considérer qu’historiquement, et contrairement à une idée répandue, les nationalismes préexistent aux nations. Le sionisme, dont il convient de réinsérer l’analyse dans celle d’un processus plus général qui le dépasse et l’englobe, ne fait pas exception à cette règle.

Quelques aspects historiques de la politique américaine envers l’islam politique : le cas des...

Par Mohamed-Ali Adraoui Les archives déclassifiées du département d’État américain explicitent l’ambivalence continue des États-Unis pour un mouvement considéré à la fois comme un...
visuel blocus contre le Qatar

Blocus contre le Qatar : persistance de la crise et perspectives de solution

Trois années de crise ouverte par le blocus du Qatar ont profondément ébranlé le Conseil de coopération du Golfe (CCG). Ni les efforts de médiation du Koweït, ni les démarches d’autres acteurs internationaux, dont notamment les États-Unis ces dernières semaines, n’ont abouti.

Notes sur le péril épidémique

Durant la période du confinement, Azmi Bishara, chercheur et directeur du ACRPS (Arab Center for Research and Policy Studies), a consigné ses réflexions sur la progression et conséquences du coronavirus dans le monde. Ces essais ont été rassemblés en un seul texte qui a d’abord été publié en langue arabe le 20 avril 2020, puis traduit en français ci-après.

Haftar s’autoproclame gouverneur de la Libye : le général dos au mur

En s’autoproclamant seul gouvernant de la Libye, Khalifa Haftar révèle en réalité le peu d'options dont il dispose depuis le retournement de la situation militaire en faveur du GNA.

Interdiction du Hezbollah : le dessous des cartes de la décision allemande

Passée quasiment inaperçue dans une actualité dominée par le Coronavirus, la décision du gouvernement allemand d’interdire toute activité du Hezbollah sur son territoire, longtemps débattue dans les cercles décisionnels du Bundestag, constitue moins un virage dans la politique moyen-orientale d’Angela Merkel, qu’une preuve que la sécurité d’Israël demeure en Allemagne un impératif de politique intérieure.

De l’impasse politique à la crise sanitaire : l’Irak face au Covid-19

Alors que l’Irak est toujours soumis à une grave instabilité politique et sécuritaire, le pays a été touché par la pandémie liée au Covid-19 à la fin du mois de février 2020. Selon le récit officiel du gouvernement démissionnaire d’Adel Abdel Mahdi, le nombre des personnes infectées à l’échelle nationale au 16 avril 2020 ne dépasse pas les 1415, celui des personnes guéries atteindrait à cette date le chiffre de 812 et le nombre de décès liés au Covid-19 ne serait que de 79.

L’Iran et les révolutions arabes : de la bienveillance à la répression (2011-2020)

Avec « 3 160 km de frontières » communes, la République islamique d’Iran, l’une des principales puissances régionales du Moyen-Orient, est en interaction permanente avec ses voisins arabes. Depuis le règne du Chah Ismaïl 1er (1487-1524), le fondateur de la dynastie des Séfévides, jusqu’à celui de l’ayatollah Ali Khamenei (1939-), le guide suprême actuel, la politique arabe de l’Iran n’a cessé de s’adapter aux différentes configurations régionales, selon un mode d’interaction en constante évolution.
François Burgat

La France n’a pas le monopole de « l’expression de l’Universel »

Entretien avec François Burgat autour de sa conférence « La France face à la radicalisation ». Propos recueillis par Claire Talon pour le CAREP Paris

« À Dubaï, les résidents occidentaux jouent un rôle important dans la perpétuation d’un...

Environ 30 000 Français vivent aux Émirats, où ils constituent la deuxième population de nationalité européenne derrière les Britanniques. En 2015, entre 15 000 et 20 000 étaient établis à Dubaï.
couv livre azmi Bishara deal du siècle

Azmi Bishara analyse le « Deal du siècle » dans son dernier ouvrage

Azmi Bishara, L'accord Trump - Netanyahou : l’histoire du texte comme tentative de trouver une réponse à l’impasse Israélo-palestinienne (En arabe), Doha, éd. de...

Les Palestiniens dans le monde : une étude démographique

L’ouvrage de Youssef Courbage et Hala Naufal Les Palestiniens dans le monde : une étude démographique (publiée récemment par l’ACRPS) se penche sur la question cruciale de la démographie palestinienne, à un moment critique de l’histoire où la cause palestinienne a tendance à être occultée par la « Communauté Internationale » (États-Unis, Europe et Russie en tête) et même par les pays arabes.
couverture La diversification économique dans les États arabes du Golfe

La diversification économique dans les États arabes du Golfe

Récemment publié par l’Arab Center for Reseach and Policy Studies, l’ouvrage intitule La Diversification économique dans les États arabes du Golfe réunit une sélection de contributions sur la diversification économique dans les pays membres du Conseil de coopération des États arabes du Golfe, contributions présentées lors du Forum des études sur le Golfe et la péninsule arabique organisé par l’ACRPS à Doha du 3 au 5 décembre 2016.
couverture livre Le rôle de l’ONU envers les minorités : le cas des Palestiniens à l’intérieur de la « ligne verte »

Le rôle de l’ONU envers les minorités : le cas des Palestiniens à l’intérieur...

L’Arab Center for Research and Policy Studies a publié récemment l’ouvrage d’Ibrahim al-Moammar intitulé Le Rôle de l’ONU envers les minorités : le cas des Palestiniens à l’intérieur de la « ligne verte ». Des siècles durant, les Palestiniens ont constitué la majorité de la population autochtone de la Palestine, mais les massacres perpétrés par Israël à leur encontre en 1948 et l’exode qui s’en est suivi ont fait de ceux qui sont restés une minorité dans leur propre pays.
couverture Les chiites arabes

Les chiites arabes : citoyenneté et identité

Publié par l’Arab Center for Research and Policy Studies et dirigé par Haider Saeed, chercheur à l’ACRPS, l’ouvrage collectif intitulé Les chiites arabes : citoyenneté et identité rassemble quatorze contributions présentées au colloque éponyme organisé par le centre à Doha du 27 au 29 février 2016.
Elections et transtion démocratique

Élections et transition démocratique : approches comparatives

Paru dans la série « Études sur la transformation démocratique » du Arab Center for Research and Policy Studies, Élections et transition démocratique : approches comparatives réuni plusieurs contributions présentées au colloque international du même nom organisé par le Centre à Tunis du 5 au 7 mars 2015.