Actes de recherche

Le Hezbollah face au mouvement populaire libanais : du confessionnalisme comme régime de domination

Pour quelles raisons le Hezbollah perçoit-il le mouvement populaire qui mobilise la rue libanaise depuis le 17 octobre 2019 comme une menace existentielle et pourquoi s’oppose-il à ses demandes fondamentales ? En revenant sur l’évolution du Parti de Dieu, celle d’un parti anti-système lors de sa création dans les années 1980 devenu l’un des piliers de l’État libanais et de ses politiques néolibérales, ce papier analyse le rôle du confessionnalisme dans la mise en place et le maintien de logiques de domination de classe.

Au-delà de la contestation : la force politique constructive des mouvements sociaux dans le...

Dix ans après le début du printemps arabe, alors que des révolutions populaires continuent de mobiliser la rue contre ses dirigeants, la communauté internationale n’a pas changé de posture vis-à-vis des sociétés du Maghreb et du Moyen-Orient : largement méconnues, elles figurent rarement à l’agenda des acteurs politiques français et internationaux et font l’objet d’arrangements politiques qui ne reflètent pas leur rôle réel mais bien les intérêts des maîtres du jeu international.
illustration Poutine Moyen Orient

Peut-on parler de « victoire » russe en Syrie ?

La Russie apparaît régulièrement comme la grande gagnante du conflit en Syrie. Des opérations militaires aériennes à la police militaire tchétchène en passant par ses forces spéciales, Moscou semble être devenu le maître du pays.
graffiti

Syrie : Assad reste, la question sunnite aussi

Dans un article publié en mars dernier dans le New Yorker, l’ancien coordinateur de la Maison Blanche pour le Moyen-Orient Robert Malley, actuel directeur du prestigieux International Crisis Group, minimise l’importance du facteur confessionnel dans les conflits du Moyen-Orient

Nos dernières publications