Macron

Syrie, Irak, Iran : l’Europe face au basculement stratégique américain au Moyen-Orient

Le président Trump a surpris alliés, compétiteurs et ennemis des États-Unis en annonçant une modification significative de la présence américaine au Moyen-Orient. La ligne dessinée par l’annonce du retrait militaire de Syrie fin décembre 2018, ainsi que par la déclaration sur l’engagement américain en Irak destiné à « surveiller l’Iran » début février indique une transformation stratégique qui oblige les alliés européens des États-Unis à s’adapter.

Retour haut de page