MAnifestations

Coup d’État constitutionnel en Tunisie : l’échec d’une transition démocratique ?

Par Isabel Ruck – L’annonce du président, qui s’est arrogé le droit de diriger le pouvoir exécutif, a provoqué de fortes mobilisations dans une société civile tunisienne, déjà très clivée. Alors que les slogans contre la politique du parti islamiste, Ennahda, affluent dans les rues, le camp adverse n’était pas en reste pour dénoncer la politique du président et sa « clique », criant au « coup d’État ».

Liban

Liban : qui conseille Emmanuel Macron ?

Par Salam Kawakibi – Les Libanais ne s’y sont pas trompés : même pour les moins sceptiques d’entre eux, la France n’est pas fidèle aux promesses faites par son président au Liban après l’explosion qui a ravagé le port de Beyrouth le 4 août dernier.

Algérie, la nouvelle indépendance

L’histoire de la nouvelle indépendance de l’Algérie s’écrit sous nos yeux, depuis ce 22 février 2019 où des foules de femmes et d’hommes ont exigé dans tout le pays de reprendre en main leur destin. Cette contestation populaire continue depuis de mobiliser les Algériens chaque vendredi, après avoir obtenu la démission du président Bouteflika, en poste depuis vingt ans, et le désaveu d’une élection vidée de sens. Car elle aspire, au-delà de la sanction de tel ou tel dirigeant, à la refonte sur des bases enfin démocratiques du système en place depuis la fin, en 1962, de la domination française.

illustration Liban Manifestations

Liban : causes et perspectives de la révolte

Le mouvement de protestation a pris comme un feu de paille, suite à la proposition de Mohammad Choucair, ministre des Télécommunications, de taxer quotidiennement l’usage des messageries électroniques. Dans un pays où l’absence de services publics est criante, la mesure a été fraîchement accueillie et a cristallisé autour d’elle une contestation bien plus large de l’action de la classe politique, exécutif et législatif mélangés, qui se partage le pouvoir par communautés religieuses selon les clauses de l’accord de Taëf, conclu à la fin de la guerre civile, en 1989.

émission radio

Claire Talon, invitée de la mi-journée sur RFI

Egypte : de nouvelles manifestations prévues ce vendredi pourraient mettre le feu aux poudres avec le risque d’une répression féroce. Pour en parler, Florent Guinard reçoit Claire Talon, chercheuse au Centre arabe de recherches et d’éudes politiques à Paris (CAREP Paris), ex-correspondante du Monde en Égypte et spécialiste du monde arabe.

Soulèvement soudanais : complications internes et polarisations extérieures

Soulèvement soudanais : complications internes et polarisations extérieures

Après quatre mois de manifestations, l’armée soudanaise a fini par répondre aux revendications des protestataires en destituant le président Omar al-Bachir. Mais la « révolution de palais » menée dans la matinée du 11 avril 2019 par le vice-président et ministre de la Défense, le lieutenant-général Awad Benawf, n’a pas été accueillie aussi favorablement que prévu.

Retour haut de page