Moyen-Orient

Jasmin

Tunisie : le jasmin ne doit pas se faner

Par Álvaro de Vasconcelos – Lorsque, le 25 juillet en Tunisie, le président Kaïs Saïd a orchestré ce qui était, de fait, un coup d’État, le message était clair : le populisme autocratique est une menace sérieuse pour la démocratie. Mais ne nous faisons pas d’illusions, l’avenir de nos démocraties est également en jeu.

5 Questions à… Olivier Da Lage

Olivier Da Lage, journaliste spécialisé sur le Moyen-Orient, tente au cours de cet entretien, de définir les contours des nationalismes religieux et les conséquences de leurs montées dans la région. Selon sa définition, ils sont avant tout des « nationalismes insistant sur les valeurs nationales avec lesquelles l’identité religieuse se confond ».

Webinaire 34 / Eau, pouvoir et territoires au Moyen-Orient

Tour à tour considérée comme vecteur de conflit, l’eau est aussi un vecteur de coopération au Moyen-Orient où les violences se manifestent dans les stratégies de contrôle de l’accès et de l’usage de l’eau. Myriam Saadé nous invite à réfléchir à la production et la circulation des savoirs sur l’eau, qui sont des enjeux éminemment politiques.

Retour haut de page