Journée d’étude : les villes dans le monde arabe

Date de publication : 16/11/2020
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print
visuel journée villes dans le monde arabe

Langues : français / anglais  (une traduction en anglais pour l’introduction et les panels 2 & 4 sera disponible)

  • Date : 4 décembre 2020 
  • Participation : sur inscription à la journée
  • Suivre les débats :  sur nos pages YouTube et Facebook
  • Organisation :  Isabel RUCK

Argumentaire

Depuis le début du XXe siècle, les villes arabes ont fait face à de profonds changements : une urbanisation fulgurante depuis les années 1970, accompagnée de bouleversements socio-économiques et politiques majeurs.

L’effet de la mondialisation a également laissé ses traces notamment dans la conception de nouvelles métropoles mondialement compétitives, où tradition et modernité se mêlent. Certains pouvoirs publics et acteurs privés ont misé depuis les années 2000 sur le développement durable comme une « solution miracle » aux problèmes urbains. Tantôt véritables innovations urbanistiques, tantôt simples tentatives de « greenwashing », ces nouveaux projets écologiques transforment, à leur tour, les espaces urbains ainsi que les politiques publiques qui les encadrent.

Lieux de pouvoir, de « maximisation des interactions sociales » (P. Claval) et de rencontre avec la modernité, les villes sont en même temps lieux d’exclusion sociale, de domination et de repli identitaire du fait de processus d’urbanisation souvent rapides et incomplets.

Ces dernières années, les crises et les guerres ont fait des villes arabes un théâtre de violents affrontements et de mutations socio-spatiales. De Tunis à Damas et du Caire à Sanaa, les révolutions ont profondément transformé les villes à travers leur réappropriation par les manifestants et les habitants.

Penser les villes arabes comme lieux de transformations sociétales et politiques est l’objectif de la journée d’étude organisée par le CAREP Paris, le vendredi 4 décembre 2020. Cette journée s’inscrit dans la continuité de la websérie « Villes dans le monde arabe », réalisée par le CAREP au mois de mai 2020. La rencontre propose ainsi d’élargir le débat autour de quatre axes de recherche :

I – Conflits armés & reconstruction

II – Espace urbain & développement durable

III – Espace urbain & réappropriation citoyenne

IV – Espace urbain & révolution

Programme de la journée

08h45         Mot de bienvenue : Salam Kawakibi, CAREP Paris   Introduction : Isabel Ruck, CAREP Paris

09h00         Keynote : Roman STADNICKI, Université de Tours : Présentation de l’ouvrage collectif Abécédaire de la ville au Maghreb et au Moyen-Orient, (PU François Rabelais, 2020)

09h20-11h40      PANEL 1 : Conflits armés & Reconstruction 

Modération : Leila VIGNAL

  • Myriam ABABSA, Ifpo, Amman : Les défis de la gouvernance et de la reconstruction de Raqqa (2017-2020) 
  • Valérie CLERC, IRD-CESSMA : Reconstruire en contexte de conflit : La politique urbaine syrienne de reconstruction au prisme du traitement de l’informel
  • Omar Adbelaziz HALLAJ, Common Space Initiative : Reconstructing after war: Financial and monetary constraints of the reconstruction process in Syria (intervention en anglais)
  • Éric VERDEIL, Sciences Po/CERI : Les enjeux de la reconstruction de Beyrouth après l’explosion du port le 4 août 2020
  • Rouba WEHBE, Sciences Po/CERI : Le propriétaire palestinien au Liban : entre un conflit politique qui perdure et les enjeux d’un marché immobilier excluant

11h50-14h10      PANEL 2 : Espace urbain & développement durable

Modération : Isabel RUCK

  • Pierre-Arnaud BARTHEL, Agence française de développement : Monde arabe : Villes durables introuvables ?
  • Jala MAKHZOUMI, Université américaine de Beyrouth : Ecological embeddedness: Sustainable urban greening in the Arab Middle East (intervention en anglais)
  • Aziza MONEER, Université américaine du Caire : Environmental movements in the MENA region: The quest for more than just shades of green (intervention en anglais)
  • Hatem KAHLOUN, ISTEUB – Université de Carthage : Les villes tunisiennes à l’heure de la crise : Revisitant l’urbanisme hygiénique par la pandémie
  • Agnès DEBOULET, CNRS / CEDEJ Égypte : Dérèglement climatique et/ou dérèglement urbain ? Quelques éléments pour un agenda de recherche

14h20-16h20      PANEL 3 : Espace urbain & réappropriation citoyenne

Modération : Roman STADNICKI

  • Mona HARB, Université américaine de Beyrouth : Urban activism as oppositional politics: The case of Beirut (intervention en anglais)
  • Abderrahim KASSOU, École d’architecture de Casablanca : Quelle appropriation de l’espace à Casablanca : le regard d’un architecte
  • Jamil MOUAWAD, Université américaine de Beyrouth : Une « possibilité de Beyrouth » : Projections utopiques et initiatives citoyennes 
  • Sonia DAYAN-HERZBRUN, Université de Paris : L’irruption des femmes dans l’espace révolutionnaire arabe
  • Gaëlle GILLOT, Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne / IEDES : Sortir : défi et résistance au quotidien pour les Marocaines

16h30-18h40       PANEL 4 : Espace urbain & révolution

Modération : Mona FAWAZ

  • Youssef EL-CHAZLI, Université Brandeis : Peut-on faire la révolution en province ?
  • Clément STEUER & Alia GANA, CNRS/ERC Tarica : Le rapport ville-campagne dans les révolutions arabes (Tunisie – Égypte)
  • Amin ALLAL, CNRS/IRMC : Zanga zanga Dar dar ? La (dé) territorialisation de la révolution en Tunisie 
  • Hiba BOU AKAR, Université de Columbia : Urbanization Futures in the post-Arab revolution era (intervention en anglais)

18h40-19h00         Mot de la fin par Mona FAWAZ  &  Conclusion par Isabel Ruck

Glisser vers la gauche pour voir plus de vidéos

Retour haut de page