5 Questions à… François Burgat

Date de publication : 31/03/2021
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur whatsapp
Partager sur linkedin
Partager sur email
Partager sur print

5 questions à François Burgat
pour déconstruire l’islamo-gauchisme

François Burgat, directeur de recherche émérite au CNRS à l’Institut de recherches et d’études sur les mondes arabes et musulmans (IREMAM), revient dans cet entretien sur la genèse et l’expansion récente du concept d’« islamo-gauchisme ». Utilisée pour la première fois en 2002 pour discréditer les soutiens européens à la résistance du Hamas aux offensives israéliennes sur Gaza, la notion est aujourd’hui employée plus largement en France pour discréditer d’autres formes de revendications : celles des descendants des peuples colonisés, et plus particulièrement ceux issus des sociétés de culture musulmane. Loin de rendre compte d’une réalité scientifique, le « succès relatif » que connaît actuellement en France cette dénomination stigmatisante relèverait avant tout, pour François Burgat, d’une « gesticulation électoraliste », destinée à séduire l’électorat de droite et d’extrême-droite dont le chef de l’État sait désormais avoir besoin pour sa réélection en 2022.

Entretien réalisé par Isabel Ruck, responsable de recherche et de coordination scientifique au sein du CAREP Paris, mars 2021.

Retour haut de page