Webinaire 39 / Les filières djihadistes en procès : une étude ethnographique à la cour d’assises de Paris

Dans le cadre des Webinaires du CAREP Paris, le trente-neuvième épisode avec Sharon Weill, modéré par Claire Talon, a été diffusé en direct le mardi 6 avril 2021 à 18h30 et avait pour thème :

Les filières djihadistes en procès : une étude ethnographique à la cour d’assises de Paris

Depuis 2015, le nombre de procès d’individus impliqués dans des groupes djihadistes n’a cessé d’augmenter. Sur la base d’une ethnographie de la cour d’assises spécialement composée pour juger les affaires de terrorisme (2017-2020), Sharon Weill discutera le rôle de la justice antiterroriste française qui se situe au carrefour de trois grands mécanismes : un statut d’exception, une forte tendance à la spécialisation et le fonctionnement routinier d’une justice ordinaire. En quoi les juges d’audience, par la pratique de leur fonction, leur interaction directe avec les accusés et leurs familles, et leur attachement à l’indépendance judiciaire et à leur éthique professionnelle, peuvent-ils avoir un rôle décisif dans le développement d’une pratique alternative à la doctrine préventive de la guerre contre le terrorisme ?

Sharon Weill

Sharon Weill

Sharon Weill est maîtresse de conférence en droit international à l’Université américaine de Paris et chercheuse associée à SciencesPo Paris (CERI). Ses recherches portent sur les liens entre droit, conflits armés et rôle des juges, faisant usage d’approches socio-juridiques et notamment de l’ethnographie des procès. Depuis une dizaine d’années, elle analyse le rôle des juges en tant qu’acteurs transnationaux dans la « lutte contre le terrorisme » ainsi que la transformation des systèmes juridiques face au djihadisme transnational.

Retour haut de page