Le projet EauRIENT s’intéresse à la gestion et la gouvernance des ressources hydriques dans le monde arabe, qui connaît une surexploitation préoccupante. Selon les projections climatiques pour les trente prochaines années, la région MENA se classerait parmi les régions les plus exposées à une sécheresse extrême.

Plusieurs rapports d’organisations internationales ont souligné ce risque de pénurie d’eau au Moyen-Orient, souvent avec des tons alarmistes affirmant une causalité entre la raréfaction de cette ressource à une recrudescence des conflits. Si l’argument des « guerres de l’eau » a pu être invalidé par des études scientifiques sérieuses, il n’en reste pas moins important de s’intéresser à la manière dont la « pénurie de l’eau » est construite discursivement par différents acteurs.
En effet, la ressource hydrique ne vient jamais à manquer dans la nature, qui a la capacité de s’adapter naturellement à une baisse de la pluviométrie. En revanche, ce sont les attentes et les usages que font peser les humains sur l’eau qui rendent cette ressource rare. Autrement dit, la pénurie de l’eau est socialement et politiquement construite. Elle procède des choix politiques que différents acteurs (institutionnelles, politiques, civiles…) à différentes échelles (internationale, nationale, locale…) font peser sur elle et que le projet EauRIENT tente d’étudier.

Les articles
  • Tous les articles
  • EauRIENT
  • EauRIENT - 5 questions à
Tous les articles
  • Tous les articles
  • EauRIENT
  • EauRIENT - 5 questions à
Analyses politiques-eaurient

Un vent chaud radioactif : quand le Sahara algérien souffle sa vengeance sur la France

Par Isabel Ruck

Axes de recherche

Redistribution de l’accès à l’eau en Afrique du Nord et au Moyen-Orient : quel impact sur les agricultures familiales ?

Par François Molle – Journée d’étude du 24 juin 2021, “Eau et agriculture dans le monde arabe”

Axes de recherche

Les oasis aux Émirats arabes unis et au Sultanat d’Oman : déclin, résistance et renouveau

Par Alain Cariou – L’introduction des innovations techniques de la Révolution verte au sein des sociétés oasiennes traditionnelles était considérée comme un gage de rationalité économique pour atteindre la souveraineté alimentaire…an sont à bout de souffle…

Les vidéos EauRIENT
Retour haut de page