L’Iran et les révolutions arabes : de la bienveillance à la répression (2011-2020)

Avec « 3 160 km de frontières » communes, la République islamique d’Iran, l’une des principales puissances régionales du Moyen-Orient, est en interaction permanente avec ses voisins arabes. Depuis le règne du Chah Ismaïl 1er (1487-1524), le fondateur de la dynastie des Séfévides, jusqu’à celui de l’ayatollah Ali Khamenei (1939-), le guide suprême actuel, la politique arabe de l’Iran n’a cessé de s’adapter aux différentes configurations régionales, selon un mode d’interaction en constante évolution.