représentations

Coup d’État constitutionnel en Tunisie : l’échec d’une transition démocratique ?

Par Isabel Ruck – L’annonce du président, qui s’est arrogé le droit de diriger le pouvoir exécutif, a provoqué de fortes mobilisations dans une société civile tunisienne, déjà très clivée. Alors que les slogans contre la politique du parti islamiste, Ennahda, affluent dans les rues, le camp adverse n’était pas en reste pour dénoncer la politique du président et sa “clique”, criant au « coup d’État ».

Retour haut de page