Violence

Trajectoires comparées en milieu carcéral : questionner le lien entre (non) radicalisation et prison

Par Par Bartolomeo Conti – Bien que le rôle de la prison dans le processus de radicalisation fasse encore débat, l’image de la prison comme lieu « terroristogène » est aujourd’hui largement acceptée, au point de ne plus être remise en cause. On peut néanmoins se poser la question si cette image n’est pas aussi la conséquence de ce qu’on a cherché au cours de ces dernières années, tant au niveau académique que politique.

Et s’ils avaient crié « Mort aux juifs » ?

Par Dominique Vidal – « Mort aux Arabes ! Jérusalem est à nous ! » Ces cris ont retenti durant plusieurs nuits, en plein Ramadan, de la Porte de Damas de la vieille ville jusqu’au quartier palestinien de Sheikh Jarrah. Rameutés par WhatsApp, qui les appelait à « leur casser la figure, les enterrer vivants » et les invitait à venir armés, des centaines de jeunes hurlaient leur racisme.

La violence et la politique dans les sociétés arabes contemporaines : approches sociologiques et cas d’études (Tome I)

Ces recherches traitent de la violence au sein des États modernes, des sociétés en mutation, du champ politique arabe et du mouvement démocratique en général et s’arrêtent sur certains cas, en particulier : l’Égypte, la Syrie, le Yémen, en tentant de répondre aux questions que pose le phénomène de la violence et son lien avec la politique et la société. Le deuxième tome qui, en 13 chapitres, traite de la double dimension culturelle et rhétorique, paraîtra prochainement.

La violence et la politique dans les sociétés arabes contemporaines : la double dimension culturelle et rhétorique (Tome II)

Il s’agit de recherches sur la culture de la violence politique et l’identité dans les sociétés arabes, ainsi que sur le discours de la violence et son langage dans les espaces urbains arabes. Ce second tome a été précédé d’un premier, consacré aux approches sociologiques du même phénomène et illustré par plusieurs cas d’étude.

Retour haut de page