CAREP

barrage syrie

L’impossible réforme de l’appareil sécuritaire syrien

Les premiers mois du règne de Bachar al-Assad furent accueillis avec l’espoir d’une réforme générale de la Syrie, et de son appareil sécuritaire en particulier. Ce désir de transformation, que partageaient la communauté internationale et la population syrienne, s’évanouit à la suite de l’assassinat du Premier ministre libanais Rafic Hariri en 2005.

Liban

Liban : qui conseille Emmanuel Macron ?

Les Libanais ne s’y sont pas trompés : même pour les moins sceptiques d’entre eux, la France n’est pas fidèle aux promesses faites par son président au Liban après l’explosion qui a ravagé le port de Beyrouth le 4 août dernier.

Retour haut de page